LA TRADITION BÖNPO

2009 Rassemblement de grands maîtres de plusieurs lignées bouddhistes avec Géshé Lhundup  au 2ème rang en haut à gauche
2009 Rassemblement de grands maîtres de plusieurs lignées bouddhistes avec Géshé Lhundup au 2ème rang en haut à gauche

Qu'est-ce que le Yungdrung Bön?

Selon le récit traditionnel Bön de ses origines, plusieurs milliers d'années avant la naissance du Bouddha Shakyamuni, le Bouddha Tonpa Shenrab Miwoche est venu dans ce monde et a exposé ses enseignements au pays d'Olmo Lungring

Ol symbolise la 'naissance', Mo signifie 'spontanée' qui ne s'éteint jamais, résonnant avec les paroles prophétiques de Tonpa Shenrab, et illustrant sa compassion éternelle. Certains chercheurs modernes ont identifié Olmo Lungring avec le Zhang Zhung, le pays du mont Kailash au Tibet occidental et le berceau de la civilisation tibétaine.

 

Les adeptes du Bön reçoivent des enseignements oraux et des transmissions d'enseignants dans une lignée ininterrompue depuis les temps anciens jusqu'à nos jours. En outre, la plupart des textes anciens ont également été conservés.

Bien qu'une grande partie du Bön moderne ressemble au bouddhisme tibétain, le Bön conserve la richesse et la saveur de ses racines pré-bouddhistes " (cité de Tenzin Wangyal Rinpoché, atelier Internet; Tibetan Soundhealing 2010)

 

"Le Bön est la plus ancienne tradition spirituelle du Tibet, qui, en tant que source originelle de la culture tibétaine, a joué un rôle important dans le développement de l'identité unique du Tibet. En conséquence, j'ai souvent souligné l'importance de préserver cette tradition." (Sa Sainteté le XIV Dalaï Lama)

 

Le Bön est la plus ancienne tradition spirituelle du Tibet. Il contient des enseignements applicables à tous les domaines de la vie, y compris notre relation avec les qualités élémentaires de la nature, notre comportement éthique et moral et le développement de l'amour, de la compassion, de la joie et de la sérénité. Les enseignements les plus élevés de Bon sont les "Enseignements de la Grande Perfection", également connus sous le nom d'Enseignements Dzogchen.

 

L'Histoire

Le Bön est la cinquième école spirituelle tibétaine; elle inclut le Bön ancien, le Yungdrung Bön et le nouveau Bön.

Extrait d'une conférence donnée par Yongdzin Rinpoche en 2006 à Shenten Dargye Ling : 

" Au Tibet, la première culture était appelée Bön. Le Bön est la base véritable de la culture tibétaine; on en trouve trois catégories :

Porte du Temple de Triten Norbutse, Kathmandou
Porte du Temple de Triten Norbutse, Kathmandou
  • Le Bön primitifDod mai Bon est considéré comme faisant partie du chamanisme, que l'on peut voir encore pratiqué dans les Himalayas.
  • Le Yungdrung Bön: une fois que le Yungdrung Bön arriva au Tibet, il a été pratiqué jusqu'au 8è siècle, il était devenu une sorte de religion nationale. Cela ne s'est pas passé directement car les gens n'étaient pas forcés de s'y convertir. Le Yungdrung Bon a été enseigné par Buddha Tonpa Shenrab Miwoche. Le Yungdrung Bön possède la richesse de la tradition ainsi qu'une philosophie et des enseignements sophistiqués. Ces enseignements et pratiques aident à cultiver le cœur-esprit de compassion et de sagesse. Ils favorisent la guérison, le pardon, la clarté, la paix et, finalement, conduisent à l'illumination. Tonpa Shenrab Miwo, considéré comme le fondateur selon la tradition de Bön, est celui qui a introduit les enseignements de Yungdrung Bön il y a 18 000 ans dans ce qui est maintenant le Tibet occidental…
  • Le Nouveau Bön: au 8è siècle, le bouddhisme arriva au Tibet. Certains pratiquants ont essayé d'intégrer le bouddhisme au Bön comme c'était obligé en ces temps-là parce qu'il était nécessaire de préserver quelque chose. Alors, ils ont intégré et c'était appelé le nouveau Bön qui existe encore de nos jours au Tibet oriental."

Les enseignements du Yungdrung Bön sont présentés soit en 5 Branches ou en 9 Voies. Le canon bönpo comporte 178 volumes et les Commentaires 300 volumes.

 

Les deux principaux monastères bönpos sont Menri (fondé en 1405) et Yungdrung Ling (fondé en 1834) ont été détruits au Tibet après 1959. Les réfugiés sont d'abord allés à Dolanji, en Inde puis aussi à Katmandou, au Népal à partir de 1986.

 

  

Le Yungdrung Bön peut être classé en trois ensembles principaux d'enseignements.

Ces trois ensembles sont connus sous le nom d'enseignements extérieurs, intérieurs et secrets (Sutra Sanskrit, Tantra et Dzogchen).

 Chacun de ces ensembles d'enseignements est un système complet de développement spirituel qui peut conduire le pratiquant à atteindre l'éveil.

Les praticiens de Yungdrung Bön peuvent choisir de pratiquer un ou plusieurs de ces ensembles d'enseignements, en fonction de leur capacité de compréhension et de la pertinence de la pratique.

 

Sa Sainteté le Dalaï Lama a reconnu que le Bön est la religion indigène du Tibet et est l'une des cinq traditions spirituelles fondamentales du Tibet. Le Dalaï Lama a en outre déclaré que pour comprendre complètement la culture et l'histoire tibétaine, il fallait comprendre le Bön, et à la fois la soutenir et la préserver. Cette reconnaissance confirme le rôle de la tradition Bönpo dans la vie religieuse et politique historique et actuelle des Tibétains.

 

 

Géshé Lhundup , Yoga Tibétain
Géshé Lhundup , Yoga Tibétain

What is Yungdrung Bön ?

Tibet’s oldest spiritual tradition

Yungdrung Bön has rich traditions and sophisticated philosophy and teachings. These teachings and practices help to cultivate the heart-mind of compassion and wisdom. They promote healing, forgiveness, clarity, peace, and ultimately lead to enlightenment.

The founder of Bön is Tonpa Shenrab Miwo, who, according to Bön tradition, first brought the Bön teachings to what is now Western Tibet 18,000 years ago.

Yungdrung Bön can be categorized into three main sets of teachings. These three sets are known as the Outer, Inner, and Secret teachings (Sanskrit Sutra, Tantra, and Dzogchen.) Each of these sets of teachings is a complete system of spiritual development that can lead the practitioner to attain enlightenment. Yungdrung Bön practitioners may choose to practice one, or more, of these sets of teachings, based on their capacity of understanding and the suitability of the practice.

His Holiness the Dalai Lama has acknowledged that Bön is the native religion of Tibet, and one of the five core spiritual traditions of Tibet. The Dalai Lama has further said that to understand Tibetan culture and history completely, one must understand Bön, and both support and preserve it. This acknowledgment confirms the role of Bön in the historical and current religious and political life of Tibetans.