Les Ateliers

  • Pour rester informer :  inscrivez-vous à la Newsletter 
  • Vous avez participé à un atelier avec Géshé Lhundup et vous souhaitez recevoir les enregistrements ou bien vous ne retrouvez plus les codes de connexion ? Aussi, Il se peut que le lien ait changé car le site est encore en construction,pour cela Envoyez-nous un message, nous vous renverrons les informations de connexion par mail.
  • Pour le Planning d'ensemble de tous les Ateliers :

5 Jours de Retraite de Pratique de Phowa

selon l'A-Tri Dzogchen

Du mercredi 27 au dimanche 31 Octobre

 

De 19h30 à 21h

" Que veut dire «P'OWA» en tibétain?

Cela veut dire « transformer, transférer » quelque chose.

 

Transférer quoi?

La conscience, rien de moins. Ce n’est donc pas une affaire à prendre à la légère.

 

Il s’avère que la conscience a la capacité de s’auto-transférer, de se transformer ou de se sublimer elle-même en autre chose. Notez toutefois que toutes les techniques de transformation ne correspondent pas toujours à ce que l’on entend par «transférer la conscience».

 


 

Pourquoi transférer la conscience ou l’esprit?

Eh bien, parce que, si l’on ne faisait rien, tout ce que l’on aurait vécu dans le Samsara se poursuivrait indéfiniment au sein de la conscience avec une sorte d’élan. Si en revanche la conscience demeurait au bon endroit, on n’aurait pas à faire l’expérience de tant de peines dans cette vie ni à revenir s’incarner dans le cycle des existences et de la souffrance. La conscience est en fait non seulement le sujet de l’expérience vivante — et de son inévitable fin —, mais bel et bien aussi le vecteur susceptible de fuser vers la sortie de la condition souffrante, de sonner le glas du Samsara.

 

P’OWA pour soi-même est une méthode très sûre — pourvu qu’on s’y prenne comme il se doit. C’est aussi un expédient très direct, efficace et précieux pour quiconque n’aura, comme chacun de nous, peut-être pas atteint de son vivant, la réalisation suprême. P'OWA n’est ni plus ni moins que le moyen — raccourci sans détour ni retour— permettant de quand même sublimer la conscience au moment même de la mort." (...)  Lire la suite de l’article 

 

     Paroles de Geshe Lhundup_ Transcription de Serge Komas

Quand ?

  • Pendant 5 Jours Mercredi 27, Jeudi 28, Vendredi 29, Samedi 30, Dimanche 31 Octobre 2021
  • De 19h30 à 21h 
  • Enseignements en Ligne sur Zoom avec Geshe Lhundup 
  • Anglais/Français Traduit par Serge Komas

Pour Qui ?

  • Pour les débutants qui souhaitent découvrir les pratiques et enseignements 
  • Pour les élèves qui suivent déjà les cours
  • Toutes origines et religions, ou bien athées sont les bienvenues.

Participation :

  • Tarif Normal 100€/ 5 Jours
  • Tarif Réduit 50€/ 5 Jours
  • Bienfaiteur 200€/ 5 Jours

Sur Donation pour les personnes en situation difficile.

 

5 Days Retreat of Phowa Practice and Initiation from A-Tri Dzogchen

From 27th to 31st October

7.30pm to 9pm (Paris Time)


  • If you’re not free to attend the course online The recordings will be available few hours after the teachings, you’ll receive the informations to access the page of video 

QUESTIONS AND ANSWERS ABOUT PHOWA

 

What does ‘PHOWA’ mean in Tibetan?

It means ‘to transform, to transfer’ something.

 

To transfer what?

Consciousness, no less. So, this is not a matter to be taken lightly.

It turns out that consciousness has the capacity to transfer itself, to transform or sublimate itself into something else. Note, however, that not all transformation techniques correspond to what is meant by ‘transferring consciousness’.

 

Why transfer consciousness or mind?

Well, because if one did nothing, all that one had experienced in samsara would continue in- definitely within the consciousness with a kind of momentum. If, on the other hand, conscious- ness remained in the right place, one would not have to experience so much sorrow in this life or return to incarnate in the cycle of existences and suffering. Consciousness is in fact not only the subject of living experience and of its inevitable end but also the vehicle that can literally shoot out of the suffering condition, to sound the death knell of Samsara.

PHOWA for oneself is a very safe method provided one does it right. It is also a very direct, effective and valuable expedient for anyone who, like each of us, may not have attained su- preme realization in his or her lifetime. PHOWA is no more and no less than the means a shortcut with no diversions or return to sublimate consciousness at the very moment of death.

 

 

How to accomplish such a feat?

The technique is to make the principle of consciousness ‘escape’. Riding the essence of the

heart lifted by the blessed breath of wisdom through the central channel, it is propelled at the same time. At the precise moment of death, it crosses the fontanelle never to return. As for the famous median channel, it is equivalent to wisdom clarity itself. Strictly speaking, it is not only the wisdom channel, but the wisdom channel!

 

 


A person who has been able to move his or her consciousness through it at the time of his death is considered to be forever out of the cycle of Samsara. The reason for this is that no karma gleaned from crossing the valley of suffering can cross this threshold without being de facto sublimated. Nothing impure or defective can pass through this path without transcending itself in the process. This is the only path in all of reality where this is so!

In short, the central path is exclusively that of the light: that of the clear-and-empty on the way to liberation, that of the iridescent trans-appearance beyond the Beyond.

 

PHOWA is nothing else than the method to lead the consciousness in this direction to force it to go there, even! This is what a real PHOWA is, i.e. a ‘transit’, a ‘transcendence’, a ‘sublima- tion’, a ‘transformation’ and a ‘transference’ worthy of the name! Now, it must be said that there are different categories of PHOWA. First of all, it depends on the purpose of the practice. One can do it for oneself or rather do it for others. " (...) Read More

 

 

Oral from Geshe Lhundup_ Transcription by Serge Komas

When ?

  • Wednesday 27th, Thursday 28th, Friday 29th, Saturday 30st, Sunday 31st October 2021
  • From 7.30pm to 9.pm
  • Teachings online on Zoom with Geshe Lhundup
  • If you’re not free to attend the course online The recordings will be available few hours after the teachings, you’ll receive the informations to access the page of video 
  • English/French Teachings Translation with Serge Komas

For Who ?

  • New People and Beginners
  • Those students who already have class with Geshe Lhundup or other Bön Masters

 

Participation :

  • Normal Fees 100€
  • Reduction Fees 50€
  • Benefactor 200€

On Donation for people with low income

 

Wang Yi Guang Painting
Wang Yi Guang Painting

Retraite d'initiation au Yoga du Rêve & du Sommeil selon l'A-Tri 

Du 12 au 14 Novembre 2021

Français/ Anglais en ligne sur Zoom

Pendant 3 Jours de 19h30 à 21h

" L'homme passe beaucoup de temps à dormir. En moyenne, nous passons 25 ans de notre vie à explorer le pays des rêves, tout en reposant notre esprit et notre corps. Cependant, c'est une quantité de temps énorme, et elle peut être bien mieux utilisée. Quoique nous fassions, que nos activités soient vertueuses ou non, que nous soyons saints ou meurtriers, moines ou libertins, chaque jour finit de même. Nous fermons les yeux et nous nous dissolvons dans l’obscurité. Nous le faisons sans crainte même si tout ce que nous connaissons comme « moi » disparaît. Au bout d’une brève période apparaissent des images, et, avec elles, réapparaît notre sens de l’identité. Nous existons de nouveau dans le monde, dans le monde apparemment illimité du rêve.

 

On a retrouvé des méthodes de travail sur les rêves et sur la conscience au sein des rêves, vieilles de plusieurs millénaires dans des cultures traditionnelles du monde entier… Telles que dans le bouddhisme, l’hindouisme, le dzögchen, le taoïsme, ou chez les soufis. " 

 

" L'art du yoga du rêve est une façon d'utiliser ces moments de repos pour l’élévation de soi. C'est une ancienne pratique du bouddhisme tibétain Bön, dans laquelle les moines provoquent des rêves lucides pour méditer et entrer en communication avec leurs ancêtres.

 

Le Tantrisme tibétain reconnait une certaine utilité au rêve en tant qu’outil d’accès à l’Eveil, et les anciens égyptiens, utilisaient une « clef des songes » (sorte de document contenant de multiples correspondances symboliques) afin de décoder leurs rêves... Le chamanisme quant à lui, a de tout temps fait appel au rêve comme moyen d’initiation… 

Quand ?

  • Le WeekEnd Vendredi 12, Samedi 13 et Dimanche 14 Novembre 2021
  • De 19h30 à 21h 
  • Enseignements en Ligne sur Zoom avec Geshe Lhundup 

Pour Qui ?

  • Pour les personnes Nouvelles 
  • Pour les étudiants qui ont déjà participé avec Géshé Lhundup

Participation :

  • Tarif Normal 60€/ 3 Jours
  • Tarif Réduit 30€/ Jours
  • Bienfaiteur 120€/ 3 Jours

Sur Donation pour les personnes en situation difficile.

 

A-Tri Dream & Sleep Yoga Initiation Retreat

From 12 to 14 November 2021

French / English online on Zoom

Wang Yi Guang Painting
Wang Yi Guang Painting

During 3 days from 7:30 p.m. to 9 p.m. (Paris Time)

When ?

  • Friday 11st, Saturday 12nd, and Sunday the 13rd of November
  • From 7.30pm to 9.pm
  • Teachings online on Zoom with Geshe Lhundup

For Who ?

  • New People and Beginners
  • Those students who already have class with Geshe Lhundup or other Bön Masters

 

Participation :

  • Normal Fees 60€
  • Reduction Fees 30€
  • Benefactor 120€

On Donation for people with low income

 

Et Aussi :

Les Cours Hebdomadaires

Pour en savoir plus : 

And for More :

Weekly Teachings in English

Some Informations :